Réseau Zec

Projet de recherche sur le territoire de la ZEC des Passes

Pic Flanboyant

Projet de recherche sur le territoire de la ZEC des Passes :
Évaluation de l’effet de la supplémentation de bois mort et de cavités en forêt boréale aménagée

Samuel Dufour-Pelletier, Université du Québec à Chicoutimi
Jacques Ibarzabal, Université du Québec à Chicoutimi
Junior A. Tremblay, Environnement et Changements climatiques Canada

Arbre Mort

Les arbres morts debout, ce qu’on appelle les chicots, ont un rôle écologique très important en milieu forestier. En effet, plusieurs espèces animales les utilisent pour divers besoins à un moment ou un autre de leur cycle de vie. Certaines espèces d’insectes y sont associées et ont ainsi un rôle prédominant dans la dynamique de certaines espèces de pics lesquels se servent du bois mort comme substrat d’alimentation. En s’alimentant et en excavant des cavités pour leur nidification, les pics peuvent favoriser la dispersion de champignons contribuant à la dégradation du bois mort, et ultimement, contribuer à la création naturelle de cavités qui pourront être utilisées par une foule d’autres espèces incapables d’excaver elles-mêmes leurs abris pour la reproduction ou le repos.

Or, l’exploitation forestière tend à rajeunir et à simplifier la structure de la forêt ayant comme conséquence une diminution dans la quantité de bois mort disponible pour la faune. Ce faisant, dans le cadre du nouveau régime forestier québécois, de nouvelles stratégies de récolte forestière sont en développement afin de diminuer l’écart possible qu’il peut y avoir entre une forêt aménagée et une forêt naturelle.

C’est pour ces raisons que notre équipe de recherche expérimente les effets bénéfiques possibles d’une mesure compensatoire à la foresterie qui a pour but de favoriser la conservation de la faune associée aux vieilles forêts et aux chicots. Spécifiquement, le projet de recherche en cours évalue l’impact de la supplémentation artificielle de bois mort et de cavité dans un paysage forestier sous aménagement. Notre dispositif expérimental est implanté en partie sur le territoire de la ZEC des Passes (entre le km 12 et le km 110 du chemin principal).

Nichoirs

Afin de créer des chicots, l’équipe de recherche a annelé des épinettes noires selon différents patrons de distributions. Ces arbres se dégraderont sur plusieurs années et différentes espèces pourront alors s’en servir. De plus, différents types de nichoirs ont été disposés sur le territoire afin d’augmenter le nombre de cavités présentes. L’objectif principal est donc de déterminer quel agencement de ces attributs peut soutenir une biodiversité plus importante.

Ultimement, une réponse favorable de cette mesure compensatoire pourra servir comme élément décisionnel lors de la planification forestière, mais aussi en ce qui a trait à la certification forestière par les normes internationales.

Puisque plusieurs espèces susceptibles d’utiliser ces nichoirs sont sensibles au dérangement, il est préférable de limiter tout comportement pouvant entraver leur reproduction/utilisation. Cependant, toute observation faunique en lien avec ce dispositif est digne de mention et nous vous encourageons à la partager avec nous!


Espèces les plus susceptibles d’utiliser le bois mort créé sur la ZEC (principalement pour leur alimentation)
Pic flamboyant Sitelle à poitrine rousse
Pic à dos noir Mésange à tête brune
Pic à dos rayé Mésange à tête noire
Pic mineur Grimpereau brun
Pic chevelu Coléoptères saproxyliques
ex: Longicorne noir

Espèces les plus susceptibles d’utiliser les nichoirs de la ZEC
Hirondelle bicolore Canard branchu
Merlebleu de l’Est Mésange à tête brune
Crécerelle d’Amérique Mésange à tête noire
Nyctale de Tengmalm Sittelle à poitrine rousse
Petite nyctale Merle d’Amérique
Chouette épervière Martre d’Amérique
Pic flamboyant Écureuil roux
Garrot à œil d’or Grand polatouche